Des bits et des bytes…

La norme CEI 60027-2 publiée en 1999 introduit les préfixes dit « binaires » : kibi-, mébi-, gibi-, tébi-, pébi- et exbi-.

Celle-ci permet d’éviter la confusion entre bit et byte (octet) et les marges d’erreurs associées. En effet, tant que restait à l’échelle des préfixes décimaux kilo, méga et même giga, le taux d’erreur oscillait déjà entre 2 à 7%. En passant aux échelles supérieures (téra, péta, exa), les taux d’erreurs avoisinent maintenant  entre 10 et 15% !

Lorsque vous voyez des unités en Ki, Mi, Gi, Ti, Pi ou Ei, maintenant, vous saurez à quoi cela correspond !

Pour plus de détails, voici le lien sur wikipedia

Une pensée sur “Des bits et des bytes…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *