Des bits et des bytes…

La norme CEI 60027-2 publiée en 1999 introduit les préfixes dit « binaires » : kibi-, mébi-, gibi-, tébi-, pébi- et exbi-.

Celle-ci permet d’éviter la confusion entre bit et byte (octet) et les marges d’erreurs associées. En effet, tant que restait à l’échelle des préfixes décimaux kilo, méga et même giga, le taux d’erreur oscillait déjà entre 2 à 7%. En passant aux échelles supérieures (téra, péta, exa), les taux d’erreurs avoisinent maintenant  entre 10 et 15% !

Lorsque vous voyez des unités en Ki, Mi, Gi, Ti, Pi ou Ei, maiintenant, vous saurez à quoi cela correspond !

Pour plus de détails, voici le lien sur wikipedia